Tests de dépréciation

DAF : réaliser des tests de dépréciation en respectant la norme IAS 36

 

Vous devez, chaque année, réaliser un test de dépréciation, en respectant la norme IAS 36 si vous êtes sous référentiel IFRS, la réglementation comptable française si vous êtes une société non cotée.

En période de croissance économique (2010-2019), l’exercice consiste à s’interroger sur l’existence de pertes de valeur : le travail est relativement simple et rapide à documenter.

A contrario, dans un contexte COVID-19, la documentation est plus complexe.

Si votre activité a été touchée en 2020 par :

  • Une baisse de la demande,
  • L’annulation ou le report de commandes,
  • Une augmentation des coûts,
  • Une interruption de l’activité …
  • Des pertes non prévues,
  • Des prévisions de budgets revues à la baisse …

 

Vous devez probablement valider votre test de dépréciation par un DCF et documenter les hypothèses retenues

 

Nous pouvons vous aider :

  • A gagner du temps,
  • A disposer d’une expertise pointue en évaluation :
    • 15 années d’expérience, dont 11 années passées dans les cabinets d’audit avec la gestion des tests de dépréciation post crise 2008-2009, et 4 années en M&A : retours d’expérience sur l’Evaluation « théorique » (Bêta désendetté, prime de risque, gearing…) et la pratique de terrain (M&A)
  • A documenter le test dans un rapport conforme aux attentes de votre CAC,
  • A partager les risques et les responsabilités des positions retenues,
  • A réaliser la prestation à distance via visio à un prix compétitif.

Notre travail consiste à :

  • Challenger les hypothèses des plans d’affaires,
  • Déterminer les cash flows futurs,
  • Chercher des multiples de valorisation comparables,
  • Déterminer les taux d’actualisation, différentiés en fonction de la zone géographique et du niveau de risque de l’activité / l’UGT,
  • Documenter un taux de croissance à l’infini, par zone géographique,
  • Présenter des tests de sensibilités.

 

Notre offre de services « Tests de dépréciation » est dédiée aux PME et ETI, mais également aux sociétés cotées qui souhaitent défendre, documenter et argumenter leurs positions dans le cadre d’un arrêté comptable sur la valeur des goodwill, fonds de commerce, titres de participations à l’actif du bilan.

Besoin de nos services ?

Envoyez votre demande à nos équipes, nous vous répondons dans un délai maximum de 72 heures.

Contactez-nous











    * Champs obligatoires